Thursday, September 27, 2012

Lumene quick review

Not going to go into a full in depth of this line. I tried the following

Vitamin C + Age Defying Radiant Beauty Drops: Arctic cloudberry seed oil strengthens and protects the skin from external and internal stress factors. Arctic lingonberry seed oil protects and nourishes skin. Vitamin C together with lingonberry seed oil provides long-lasting protection and brightens

Vitamin C+ Pure Radiance Day Cream: Natural radiance & detox for brighter skin Rich and soft cream gives your skin instant radiance, moisture and energy. Arctic cloudberry seed oil, which is bursting with natural antioxidants, fortifies the skin and protects it from both external and internal stress factors. 

Vitamin C+ Pure Radiance Day Cream SPF 15: Natural radiance & detox for brighter skin! Fresh cream gives your skin radiance while protecting it against the harmful effects of the sun. Optimal UVA protection. 

Sensitive Touch Cleansing Wipes: Gentle formula contains 100% organic soothing arctic linen seed extract to calm the skin. Sensitive formula doesn't leave a greasy residue and doesn't sting on your eyes. Leaves your skin pleasantly fresh.


The day cream with no SPF I liked. Not a fan of any cream with SPF because of their consistency and anything SPF 30 and under is useless in my opinion. 

 I did not like the Beauty Drops. It felt very strange on the skin. It has a a dry oil feel to it and my lotion did not go well on top of the drops. It makes my face look kind of weird too, almost has a strange sheen to the skin. Not a fan. 

There you go. If you've tried the products, let me know how you like it in the comment section, or join the conversation on Facebook!



Tuesday, September 25, 2012

C E Ferulic from SkinCeuticals

So apparently SkinCeuticals' C E Ferulic is the hottest thing in the skincare world at the moment. I have no idea why it became so popular out of nowhere when the brand has been around forever.

I just got this and I will give it a try and see how I like it. Keep checking back for reviews!

Update!! Review here: reprend ses publications demain 26 sept. par Brigiite Bornemann
La semaine des grandes marées a été l'occasion d'un petit piratage de votre blog de veille médias sur les énergies de la mer.
"Désolée de cette interruption momentanée, indépendante de notre volonté".

Afin de ne pas pénaliser nos 2500 membres du blog, les abonnées des alertes de et les nombreux lecteurs, les 4 alertes précédentes seront mises en ligne et diffusées demain et jeudi.
J'en profite pour vous rappeler que nous sommes partenaires de SEA TECH WEEK. La manifestation est organisée par Brest métropole océane au Quartz à Brest du 8 au 12 octobre. Pour cette occasion, nous avons inauguré avec un nouveau service "l'annuaire numérique des acteurs des énergies de la mer à STW". C'est la préfiguration 

24h/24 vous rend service.     

Notre partenaire, Christopher Longmore, CEO de Marine Renewable Energy Ldt, sera à STW pour présenter  le premier annuaire numérique international des acteurs des énergies de la mer, publié en français, anglais et espagnol et accessible gratuitement sur le web. Vous pourrez joindre par Skype, Paul Gass, notre webmaster pour lui poser des questions.
Si votre entreprise, laboratoire, ONG, bureaux d'études... n'est pas encore inscrit, cliquez pour accéder à l'annuaire et remplissez votre page. En 3 minutes, vous serez répertorié. Vous souhaitez + cliquez, quatre formules sont à votre disposition

Nous vous accueillons sur le stand pour vous présenter les 3 portails des Daily News, la Synthèse mensuelle et les autres services dont vous avez besoin et qui sont à votre service.

Préparez votre visite en visitant les 3 portails
•    http://
•    http://
•    http://www.energias-renovables-marinas
Nos mails sont :,

A demain et surtout ravie avec l'équipe de vous retrouver. BB

Thursday, September 20, 2012

The Making Of Crème De La Mer

People always ask me what makes La Mer special and that they don't actually have a special process on making of the cream. Well, here is the article to show you all how it's made! The article was originally published by Refinery29, the link to their website is at the end. 

Photographed by Jer Crowle/Courtesy of La Mer
 Photographed by Jer Crowle/Courtesy of La Mer
The area in British Columbia where this kelp comes from — off the coast of Vancouver Island — is very remote, accessible only by air or sea.

Photographed by Jer Crowle/Courtesy of La Mer

Andy Bevacqua, chief scientist for La Mer's Max Huber Research labs, is the man responsible for unlocking the great scientists' notes for recreating the top-secret formula. Huber, who created the Creme almost a half a century ago as a remedy for his severely burned skin, left the formula to his children when he died, but none of them were able to precisely replicate the process.

Bevacqua, a scientist for Estée Lauder, which purchased the brand back in 1995, set to work deciphering the code. It took him years, but he finally mastered the tricky process, which involves combining sea kelp, vitamins and minerals, citrus oil, eucalyptus, wheat germ, alfalfa, and sunflower in a biofermentation process.

Simple enough, right? Not so much: Huber also would blast his so-called Miracle Broth with sound waves, a branch of science called sonochemistry, in which certain wavelengths of sound can actually affect or even cause chemical reactions. This integral step was the magic key that made everything click together to create the Miracle Broth.

Photographed by Jer Crowle/Courtesy of La Mer
This is what $8,000 of Miracle Broth looks like.

Photographed by Jer Crowle/Courtesy of La Mer
 The land is owned by Canada's First Nations People, who harvest and then sell the kelp to the company. The kelp grows on long stems that reach to the ocean floor. The two-man team takes their boat out and hand cuts the kelp off, leaving the stalks intact so that they stay alive and can continue to produce more kelp leaves.

While it would be easier and more cost-efficient to just drag up the kelp stalks and remove the leaves that way, this would cause the kelp not to grow back and basically destroy an entire eco-system — myriad sea creature depend on this plant for survival.

This eco-friendly method of hand-harvesting, along with the complex biofermentation process, and the hand-packaging of the product, are just a few of the reasons Creme de La Mer carries that hefty price tag.

Photographed by Jer Crowle/Courtesy of La Mer 
So what's so special about this seaweed? According to Bevacqua, you need to think of your skin like a battery: It has positively- and negatively-charged ions, which get depleted over time. The negative ions gravitate toward the surface, while the positive ones remain deeper in the skin. The movement of these ions creates a type of electrical energy, which the skin needs to perform its daily reparative and protective functions.

As we age, get stressed out, or damage our skin, the ions lose their charge and the energy becomes stagnant, meaning our skin can't optimally function. The kelp-based Miracle Broth acts as a charging station, re-establishing the correct circuits so that these positive and negative ions continue to flow where they are meant to, helping the skin to better perform its duties of hydrating and healing.

The kelp we got the chance to handle had been harvested a few days earlier and as such, the nutrients had started to leach out, creating a slimy residue that Bevacqua lovingly referred to as kelp snot. Our senior beauty editor daringly rubbed a bit of this slick stuff on the back of her hands and immediately noticed a difference in her skin. The residue sunk into the skin on the back of her hand instantly and made it look brighter and feel baby-soft to the touch. She tried to convince Bevacqua to let her have a few stalks to wrap herself up in, mummy-style, but he sadly quashed her DIY spa dreams, on the spot.

Article was taken from written by

Tuesday, September 18, 2012

Tryskell, la barge de l'hydrolienne Arcouest en Rade à Brest

 Brest, France (U.E) mardi 18/09/2012 par Brigitte Bornemann

L'incident arrivé à la barge Tryskell samedi dernier est un aléa qui pourrait retarder le calendrier des essais prévus avant la mise en place de l'hydrolienne Arcouest sur son site de Paimpol Brehat EDF.
L'hydrolienne n'a pas, semble-t-il, subit de dégâts.

C'est une véritable gestion de crise qui fait l'objet d'une communication très précise de la part de la délégation régionale ouest d'EDF et le communiqué de presse ne sera pas validée avant demain par les différents partenaires.

La remontée de l'hydrolienne ne pourra être envisagée que lorsque l'ensemble des moyens techniques de la barge Tryskell seront opérationnels et devra tenir compte des conditions de mer.

Le temps est magnifique, mais les coefficients de marées sont importantes 106 à 7h04 et 105 à 19h23 avec un marnage de 6,60 à 6,65 m et pour demain 19 septembre, les coefficients seront de 103 / 99 ce qui rend les interventions difficiles.

Pour savoir plus abonnez-vous aux Daily News.(ICI)

Pour accéder directement aux portails français, anglais et espagnol, trois fenêtres ont été créées pour que vous puissiez retrouver les alertes des Daily News
    •    http://
    •    http://
    •    http://www.energias-renovables-marinas

La reproduction partielle ou totale, par toute personne physique ou morale et sur tout support, des documents et informations mis en ligne sur ce blog-médias sans autorisation préalable de ou du portail géré par Marine Renewable Energy Ltd et mention de leur origine, leur date et leur(s) auteur(s) est strictement interdite et sera susceptible de faire l’objet de poursuites.


Monday, September 17, 2012

SeaGen installé à Strangford Lough, donne ses premiers résultats

Strangford Lough (U.K) lundi 17/09/12 par Brigitte Bornemann

SeaGen a annoncé des résultats techniques très positifs. A la suite du communiqué de presse diffusé le 5 septembre dernier, Eloi Droniou, rédacteur spécialisé au Daily News de a fait l'estimation du facteur de charge de SeaGen à Strangford Lough.

Rappelons, que SeaGen, est une des premières hydroliennes à échelle réelle qui a produit 5 GWh depuis sa mise en service à Strangford Lough en Irlande du Nord en avril 2008. Le système développé par Marine Current Turbines (MCT) est l'un des plus grands projets d'énergie hydrolienne en cours. Siemens detient la majorité des parts depuis février 2012.

Pour en savoir plus lire les Daily News qui sont sur abonnements sur les portails

•    http://
•    http://
Revue de presse sur des transitions du nucléaire aux ERM
L'arrêt du nucléaire au Japon marque un élément important pour le démarrage de l'éolien au Japon et peut-être d'autres énergies, comme les éoliennes flottantes, les hydroliennes et l'énergie algale.

Le Japon devra faire face à une facture d'au moins 50 000 milliards de yens (500 milliards d’euros) pour construire suffisamment d’infrastructures d'énergies renouvelables d'ici à 2030 si la sortie complète du nucléaire est décidée. L'Ambassade de France au Japon pourrait organiser au début de l'année prochaine une réunion pour présenter les technologies des entreprises françaises.
La Région Bretagne a régulièrement joué cette carte et comme tous les ans, une mission s'est déplacée pour rencontrer ses homologues.
La France pourrait également jouer la carte des EMR après l'annonce officielle du Président François Hollande, lors de la conférence environnementale des ministères de l'énergie, de la recherche et du ministère de la relance économique ... qui s'est tenue vendredi et samedi dernier avec succès.

Pour accéder directement aux portails français, anglais et espagnol, trois fenêtres ont été créées pour que vous puissiez retrouver les alertes des Daily News et pour en savoir plus - abonnez-vous ! (ICI)

    •    http://
    •    http://
    •    http://www.energias-renovables-marinas

La reproduction partielle ou totale, par toute personne physique ou morale et sur tout support, des documents et informations mis en ligne sur ce blog-médias sans autorisation préalable de ou du portail géré par Marine Renewable Energy Ltd et mention de leur origine, leur date et leur(s) auteur(s) est strictement interdite et sera susceptible de faire l’objet de poursuites.

Thursday, September 13, 2012

Energie : La France peut-elle tenir ses engagements d'ici 2020 ?

Paris, France (U.E) jeudi 13/09/2012 par Brigitte Bornemann

A la veille de l'ouverture de la conférence environnementale, le processus de consultation a largement débuté. Les ministres ont demandé à leurs services des analyses, ils consultent, reçoivent. Le rapport relatif à l’éolien et au solaire a été remis dernièrement, la mission confiée à Louis Gallois, nouveau commissaire à l'investissement doit être rendu début octobre ... mais les industriels, les opérateurs semblent perplexes dans l'attente de cette réunion de deux jours.

Mardi dernier, nous avions publié une "indiscrétion" révélée par Reuters et reprise par Les Echos et les réseaux sociaux notamment. Apparemment, personne n'a eu écho du nom de l'industriel qui a ébruité "le scoop" sur l'annonce de la date du volet 2 de l'appel d'offre sur l'éolien en mer et éventuellement un volet 3 sur d'autres technologies, telles que les éoliennes flottantes et les hydroliennes.

Les grands groupes industriels seront en première ligne à la conférence. Les PME et TPE, seront représentées, mais sauront-elles jouer leurs cartes.

Néanmoins, comme le souligne "Arnaud Gossement, avocat environnementaliste qui a su être présent à toutes les conférences importantes depuis le Grenelle de l'environnement, il faut mieux "défendre les intérêts de ses clients en amont, sans attendre le procès. Former un recours tendant à l’annulation d’un décret dont l’application sera préjudiciable aux intérêts du client, c’est bien. Intervenir, lorsque cela est possible, lors de l’écriture du décret c’est mieux".

Si l'une des nombreuses préoccupations du Gouvernement Ayrault est de relancer la machine sous l'impulsion "normale" du Président de la République, il convient aussi de tenir compte de nos engagements environnementaux, sociaux et économiques.

Le Daily News de ce jour publie sur le portail anglais que, d’ici la fin de cette semaine, plus de 4 GW seront produits par des éoliennes offshore au Royaume-Uni. Il donne également les détails sur les 10 parcs éoliens offshore les plus importants du territoire britannique. Le Bureau de coordination énergies renouvelables allemand, qui s’intéresse particulièrement à l’éolien et au photovoltaïque, organise une conférence à l’Ambassade d’Allemagne en France le 15 novembre sur la réduction des coûts de l’éolien terrestre et en mer

Ce qui semble être dorénavant une évidence, est, comment rattraper notre retard. Car malgré les deux appels d'offres, voire les trois, nous serons loin d'avoir atteint l'objectif des 6000 MW pour l'éolien offshore à l'horizon 2020 qui doivent participer à la production d'énergie avec 20% (pour la France 23%) en provenance des renouvelables.
De savants calculs peuvent laisser supposer que ce qui existe déjà, le solaire et l'éolien seront relancés. Mais qu’en est-il pour les énergies renouvelables de la mer ?

Le constat et la question qui circulent dans les différents bureaux de l'administration gouvernementale et sur des réseaux sociaux sont les suivants : l'objectif de 23% d'énergie renouvelable dans le mix énergétique à l'horizon 2020 sera difficilement atteint. D'où les questions :
Est-ce que les pays qui n'auront pas atteints leur objectif seront sanctionnés par l'UE ?
Si oui, quel sera le coût et quelles formes prendront potentiellement ces sanctions ?

Christophe le Visage, ex SG Mer, devenu consultant y répond en partie :
" En principe oui, la France sera sanctionnée comme pour toute législation communautaire...
Les objectifs à atteindre fixés par la directive de 2009 (repris par le Grenelle de l'environnement) ne sont pas des options, mais des obligations.

Dans ce cas, la Commission européenne se rapproche de l'Etat défaillant pour obtenir des explications; si celle-ci ne sont pas convaincantes (force majeure, etc.), la Commission adresse à l'Etat un avis motivé, auquel l'Etat doit répondre en se justifiant, et en demandant éventuellement des délais. (Mais nul doute que la France demandera des délais). Enfin, si la Commission estime que ces justifications ne sont pas convaincantes ou que les délais demandés ne sont pas justifiés, elle saisit la Cour de Justice de l'UE qui peut condamner l'Etat défaillant à une amende éventuellement accompagnée d'astreintes; amendes et astreintes devraient être supérieures à ce qu'il en aurait coûté de remplir les obligations (de manière à ne pas défavoriser les bons élèves). Tout cela prend des années, en principe à partir du constat de la défaillance (donc 2020, échéance de la directive de 2009)

Les objectifs de la directive visant l'énergie consommée et non produite, la France peut aussi changer de stratégie ; alors qu'elle a annoncé qu'elle remplirait ses objectifs à partir d'énergie produite en France, elle peut aussi envisager de remplir ses obligations en important de l'énergie produite à partir de renouvelables".

Nous avons posé  à Philippe Gouverneur, ancien directeur général d'Enertrag,  qui avait essuyé les plâtres en remportant le premier appel d'offres français pour installer des éoliennes en mer en 2004 et qui aujourd'hui est président de la commission offshore de la FEE deux questions :

Qu'elles seraient les mesures à prendre pour que les appels d'offres français participent à une relance de l'économie,  permettent de développer de nouvelles compétences et de nouveaux métiers ?
« Tout d’abord il faut se garder de prendre position sur cette rumeur sans en connaître le détail mais les choses sont déjà en route depuis l’appel d’offre de 2011. Bien sur je serai déçu si l’appel d’offres dont il est question en ce moment devait se limiter à 1200 ou 1300 MW, ce qui ne serait alors qu’un rattrapage de ce qui aurait du être il y a plusieurs mois. Nous avions en effet proposé d’ajouter aux deux sites évoqués, devenus plus consensuels au fil des mois, un appel à projets se situant en ZEE pour atteindre les 4000 MW manquants. Il faudrait de plus que l’Etat affirme fortement et sur le long terme sa volonté en faveur du développement de l’offshore alors que la démarche est toujours extrêmement prudente voire variable. Or, il me semble que la pédagogie et le temps sont des éléments trop peu pris en compte alors qu’ils seront déterminant pour faciliter l’acceptabilité et la confiance. Il serait bon également de tenir davantage compte du prix, condition essentielle de la compétitivité si nos industriels et énergéticiens veulent pérenniser et rentabiliser leurs efforts à l’international.
Le volontarisme allemand, avec 200MW installés seulement, mais 8000MW autorisés, est déjà récompensé par 14000 emplois répartis bien au delà des régions litorales. Cela confirme le sérieux de l’objectif des 10000 emplois en France sans doute avant  2020. Nos industriels ont besoin de visibilité pour valider leurs implantations et travailler avec les filières de formation. Par ailleurs, l’émulation voire la collaboration avec des firmes étrangères plus expérimentées est plus que souhaitable pour faire de l’offshore un réel relais de croissance et non une « danseuse ». A cet égard des conditions trop protectionnistes pourraient être contre productives à terme.

Peut-on assurer qu'au niveau local, après les aménagements portuaires nécessaires, les emplois industriels qui disparaissent, pourront être en partie reconstruits à l'exemple de nos voisins du Royaume Uni, de l'Irlande ou de l'Allemagne ?
Les éléments déjà cités sont les clés : une vision long terme et confiante permettra la mise au point des infrastuctures, la formation du personnel qualifié et la valorisation du savoir faire maritime français dans une filière de croissance, partie intégrante d’un mix énergétique remodelé et plus durable. Les régions l’ont compris et espèrent le soutien des politiques publiques nationale et européenne.
Je pense que les financements suivront, malgré les difficultés actuelles, à condition que le business plan de la filière soit solide et durable pour attirer les banques et fonds de pension en recherche de rendement régulier sur le long terme. L’analyse et la maitrise des risques industriels, humains et environnementaux seront également des éléments vitaux pour un bon développement de la filière car les emplois seront non seulement industriels mais relèveront de spécialités extrêmement variées.

Interviews de Christophe Le Visage et Philippe Gouverneur.

Tous les jours le blog des énergies de la mer vous rappelle les articles parus la veille dans les Daily News.

Pour accéder directement aux portails français, anglais et espagnol, trois fenêtres ont été créées pour que vous puissiez retrouver les alertes des Daily News et pour en savoir plus - abonnez-vous ! (ICI)

Daily News n° 239 - Corée du sud; un énorme potentiel pour l'éolien offshore.
Daily News n° 171 - The UK's 10 biggest wind farms

La reproduction partielle ou totale, par toute personne physique ou morale et sur tout support, des documents et informations mis en ligne sur ce blog-médias sans autorisation préalable de ou du portail géré par Marine Renewable Energy Ltd et mention de leur origine, leur date et leur(s) auteur(s) est strictement interdite et sera susceptible de faire l’objet de poursuites.

Stop aux biocarburants végétaux en France et au Nucléaire au Japon ?

bateaux aux biocarburants
Paris - Brest - France (U.E) mercredi 12/09/12 par Brigitte Bornemann

Est-ce que les énergies renouvelables de la mer, de type algale, pourraient apporter une solution, alors que la France envisage de se ralier à ses collègues du G20 pour prôner une pause dans le développement de biocarburants concurrents de l'alimentation pour éviter les risques de pénurie ?

La déclaration de Najat Vallaud-Belkacem porte-parole qui a été diffusée par l'AFP à l'occasion du compte rendu du Conseil des ministres d'hier pourrait peut-être offrir cette nouvelle ouverture. Le Président de la République et nos ministres formuleront probablement dans les deux journées qui s'annoncent productives, comment la France compte mobiliser "les instances agricoles du G20 pour assurer une bonne coordination des politiques des grands acteurs des marchés agricoles... et prôner une pause dans le développement des biocarburants concurrents de l'alimentation". Le Premier forum de réaction rapide du G20 portant sur les prix agricoles pourrait se tenir en octobre prochain, avait annoncé jeudi 6 septembre à Moscou le vice-ministre russe de l'Agriculture Ilia Chestakov qui s'est mis d'accord avec les partenaires du G20 pour organiser le forum lors de la 28e conférence internationale "Blé et plantes oléagineuses de la mer Noire 2012/13". Reste la date qui sera fixée en fonction du calendrier du Président Obama.

L'AFP, avait publié également publiée tôt ce matin, une information parue dans le quotidien Mainichi Shimbun. Celle-ci semble avoir été obtenue auprès de sources gouvernementales, indiquant que, "le gouvernement japonais devrait annoncer sous peu abandonner l'énergie nucléaire d'ici aux années 2030. Le premier ministre, Yoshihiko Noda, pourrait prendre cette décision dès ce week-end, lors d'une réunion portant sur le nouveau plan énergétique à établir pour tirer les conséquences de la catastrophe". Rappelons que l'archipel comptait 54 réacteurs avant l'accident débuté le 11 mars 2011 (50 unités actuellement).
En effet, les compagnies d'électricité demandent de pouvoir redémarrer des réacteurs arrêtés, car actuellement leurs centrales thermiques tournent à plein régime pour compenser le manque énergétique, et doivent importer massivement des hydrocarbures qui alourdissent leurs charges. L'énergie nucléaire représentait près de 30% de la consommation de courant au Japon avant l'accident dans la centrale Fukushima Daiichi.
Le 4 septembre dernier, un dégagement de fumée ou de vapeur au sud du réacteur 2 avait été observé. Voir blog vidéo

Sources : AFP, Présidence de la République,

Sea Tech Week à Brest du 8 au 12 octobre 2012

Toutes ces informations nous amènent naturellement à Brest, pour Sea Tech Week,  semaine internationale des sciences et des technologies de la mer, qui se tiendra du 8 au 12 oct. au Quartz.
Marine Renewable Energy Ltd (MRE) et le médiablog sont partenaires (ICI)
MRE publie à cette occasion l'annuaire en français, anglais et espagnol des intervenants et exposants "énergies renouvelables de la mer".

Parmi les nombreuses conférences, workshops... six événements se tiendront dans notre secteur :
1 - Matériaux et corrosion pour les énergies marines nouvelles (9 octobre 2012)
Organisateur : Institut de la corrosion

2 - Marine energy Brest 2012 (9-10 octobre 2012)

Organisateur : Brest métropole océane

3  - Exploiter l'énergie des mers (10-11 Octobre 2012)
Organisateur : Society of Underwater Technology (SUT)

4 - Enjeux économiques et juridiques (10-11 octobre 2012)

Organisateur : Université de Bretagne Occidentale / Aménagement des Usages des Ressources et des Espaces marins et littoraux (UBO / AMURE)

5 - MARCOM forum
Organisateur : Conseil International pour l'Exploration de la Mer (CIEM)

6 - Workshop MERiFIC (9-11 octobre 2012)
Organisateurs : Conseil Général du Finistère (CG29), Ifremer, Pôle Mer Bretagne, Technopôle Brest Iroise (TBI), Agence des Aires Marines Protégées, Parc Naturel Marin d'Iroise (PNMI) et Brest Développement Innovation (BDI)
Vous pouvez retrouver les interventions de Tim German et Nicolas Wallett de lors des Entretiens Energies de la Mer qui se sont tenus les 25, 26 et 27 juin 2012 (ICI).
Quatre workshops sur invitation seulement :
Workshop PNMI (10 octobre 2012)
Workshop Ifremer (9-10 octobre 2012)
Workshop CG29 (11 octobre 2012)
Workshop Pole Mer Bretagne (9-10 octobre 2012)

Pour vous inscrire :

Tous les jours le blog des énergies de la mer vous rappelle les articles parus la veille dans les Daily News des portails.

Pour y accéder directement à partir du blogmédia, trois fenêtres ont été créées et pour en savoir plus - abonnez-vous ! (ICI)

    •    http://
Daily News n° 239 - Corée du sud : un énorme potentiel pour l'éolien offshore par Eloi Droniou
    •    http://
Daily News n° 170 - United States and the Creation of the First Wave Energy Park par Olivia Maïda
    •    http://www.energias-renovables-marinas

La reproduction partielle ou totale, par toute personne physique ou morale et sur tout support, des documents et informations mis en ligne sur ce blog-médias sans autorisation préalable de ou du portail géré par Marine Renewable Energy Ltd et mention de leur origine, leur date et leur(s) auteur(s) est strictement interdite et sera susceptible de faire l’objet de poursuites.

Tuesday, September 11, 2012

30th anniversary of Clé de Peau Beauté's iconic hero product, La Creme

Catch them all like Pokeballs! For $2250, you can buy the same cle de peau la creme in 3 different color jars!!! Trust is Blue, Radiance is Yellow, Excitement is Pink. Seriously, who is going to buy into this marketing push for $750 each??

But in case you're interested, you can get it at Saks and Neiman Marcus. 

Celebrate the 30th anniversary of Clé de Peau Beauté's iconic hero product, La Creme, with limited edition in three colors. Inspired by the radiance of rare colored diamonds to express Clé de Peau Beauté's "Radiance of Joy."

L'appel d'offres "éolien en mer volet 2" pourrait être annoncé en fin de semaine ?


France (U.E) 11/09/12 par Brigitte Bornemann

Le blog de veille fait sa rentrée avec une bonne nouvelle !

Que devient l'appel d'offres éolien offshore qui devait faire suite aux résultats proclamés le 6 avril 2012 ? 

D'après Reuters (du 10 septembre qui cite une source industrielle) et Les Echos de ce matin, le gouvernement français prévoit d'annoncer le lancement du deuxième volet de l'appel d'offres sur l'éolien en mer dans la foulée de la première conférence environnementale et de la transition énergétique qui se tient les 14 et 15 septembre prochains au Conseil économique, social et environnental à Paris.

Ce serait une vraie bonne surprise pour les industriels, les sous-traitants,  etc... et les élus qui se sont engagés fortement. Le projet d'un autre appel d'offres pourrait même y être dévoilé, indique la source industrielle mentionnée par Reuters.

Cet appel d'offres représenterait environ 1.300 mégawatts (MW) - soit l'équivalent d'un réacteur nucléaire de deuxième génération - répartis sur deux sites : 600 MW au large de l'île de Noirmoutier (Vendée) et 705 MW au large du Tréport (Seine-Maritime).

Depuis le 6 avril dernier (ICI), nous savons que
1428 MW ont été attribuées  au consortium EDF, Alstom et Dong qui a remporté 3 des 4 sites du premier volet, 500 MW pour le site de Saint Brieuc qui lui a échappé et qui a été attribué au consortium hispano-britanico-français - Iberdrola et Eola RES avec AREVA. Rappelons que le cinquième site du "Tréport" fait l'objet d'une contestation par GDF Suez et Siemens, qui avait été le seul consortium à faire une proposition. Celle-ci avait été "jugée trop coûteuse" par Eric Besson, le ministre de l'époque, sans oublier Alain Longuent, le maire du Tréport qui était opposé au projet de Parc éolien des deux Côtes (voir la vidéo de l'ouverture du débat public sur le projet le 4 mai 2010 - sur Daily Motion). Aujourd'hui, la zone retenue serait décalée et réduite. Il semblerait donc qu'un accord soit intervenu et pourrait satisfaire tout le monde. D'après Reuters, Le Tréport pourrait donc faire également partie du second volet..

Le rôle des Régions pour les énergies renouvelables de la mer

Pierrick Massiot, le Président de la Région Bretagne a raison. Il n'est pas inutile de maintenir une certaine pression sur le Gouvernement, mais il ne faut pas oublier Henri Proglio, le Président d'EDF, un des acteurs majeurs de la production d'énergie nucléaire qui est venu le 6 septembre dernier à Brest pour la signature d’une convention de partenariat sur les énergies marines avec l’ENSTA (Ecole Nationale Supérieure de Techniques avancées Bretagne). Accompagné de quatre de ses Vice-présidents, Dominique Ramard (énergie), Loïg Chesnais-Girard (économie), Pierre Karleskind (mer et Europe) et Gérard Lahellec (transports), le Président de la Région Bretagne a rappelé combien le territoire était dépendant des apports extérieurs (10 % d’autonomie énergétique), et l'importance de développer la filière EMR afin, d’approvisionner en électricité foyers et entreprises de la région, conformément au Pacte électrique Breton.
En effet, conclu entre la Région, l’Etat et leurs partenaires (RTE, ADEME et ANAH) en décembre 2010, ce pacte prévoit la production, à l’horizon 2020, de 1.010 MW provenant des EMR, en complément des 240 MW, actuellement produits par l’usine marémotrice EDF du barrage de la Rance.

La Région a également tenu à rappeler qu'au delà de l’éolien offshore posé en baie de Saint-Brieuc, le site de Paimpol-Bréhat, où se trouve la ferme pilote d’EDF (voir photo de l'hydrolienne Arcouest OpenHydro-DCNS ci-dessus - pour en savoir plus consultez le portail anglais et la future plate-forme d’essais, les courants du Fromveur et du raz de Sein sont très puissants et peuvent accueillir des hydroliennes.

Au récapitulatif, fait dans le communiqué de presse de la Région avec l'éolien offshore flottant, (projet de site d’essais WINFLO) qui associe DCNS et Nass et Wind au sud de l’île de Groix), la ferme pilote pour le houlomoteur également portée par DCNS et Fortum, il convient d'ajouter que la façade atlantique souhaite aussi se positionner avec le démonstrateur pour l'éolien flottant et le houlomoteur - SEM REV - site créé par l'Ecole Centrale de Nantes et le site d'essais privé créé par Alstom au Carnet pour tester son éolienne offshore "Haliade 150".

Si les présidents de Région ont été particulièrement actifs depuis un à deux ans, comme Laurent Beauvais pour la  Basse Normandie, Jacques Auxiette pour les Pays de la Loire, Alain Rousset pour l'Aquitaine, Alain Le Vern pour la Haute Normandie, Michel Vauzel pour la Région PACA ... ou depuis son élection Pierre Massiot, le successeur de Jean-Yves Le Drian, aujourd'hui ministre de la Défense, les présidents des Conseils généraux et les maires des villes portuaires telles que Brest (qui a vu son activité baissée avec la chute du groupe agro-alimentaire Doux ), Le Havre, Dunkerque, Cherbourg.... ne sont pas restés les bras croisés. Tous se sont sérieusement engagés financièrement aux côtés des régions pour que les aménagements portuaires nécessaires pour accueillir les installations et la maintenance des éoliennes offshore et des hydroliennes soient réalisées. Avec ce second volet, les entreprises pourront s'installer avec de meilleures perspectives et participer au développement ou à la maintenance des savoir-faire et à la création d'emplois locaux.

Toujours d'après le communiqué de presse, Pierrick Massiot, a rappelé « cette forte synergie entre acteurs, industriels, chercheurs, collectivités, chambres consulaires, agences de développement économique, dont Bretagne développement innovation », en ajoutant qu’elle avait sans doute joué en faveur du choix de Brest pour l’implantation du siège de l’institut France Energies Marines et de l’installation d’EDF au large de Paimpol-Bréhat.

Sources : Reuters, Les Echos, Conseils régionaux de Bretagne et de Basse Normandie, Ministère de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie

Tous les jours le blog des énergies de la mer vous rappelle les articles parus dans les Daily News.

Pour accéder directement aux portails français, anglais et espagnol, trois fenêtres ont été créées pour que vous puissiez retrouver les alertes des Daily News et pour en savoir plus - mais le mieux est de s'abonner! (ICI)

    •    Pour visiter http://
Daily News n°  238 - Le Royaume Uni cherche être le leader mondial!

    •    To know more, please go to http://
Daily News n° 159 - Phase 2 of EDF's tidal turbine project goes ahead
    •    Para abonarse http://www.energias-renovables-marinas

Friday, September 7, 2012

Natura Bisse Diamond White

Been trying out Natura Bisse's Diamond White Serum... so far not a fan, it smells like melted silicone, but will test it out till i can write a full review. 

Keep checking back! 

If you're reading my blog for the first time, join me on Facebook! I like to keep in touch with readers.

Monday, September 3, 2012

Complete La Mer Serum Rundown Review- Regenerating, Radiant, and Intensifier

The Regenerating Serum: 
Fortified with a high concentration of The Miracle Broth™, The Regenerating Ferment™ and The Marine Peptide Ferment, this active yet comforting skincare powerhouse helps complement skin's natural production of “youth proteins,” collagen and elastin. You will see a difference in a day as skin is rejuvenated on contact. Over time, the appearance of lines, wrinkles and pores is diminished as a firmer, more lifted, beautifully ageless look is revealed.

This is my absolute favorite serum of all time. The difference is overnight. It also cleared my breakouts as well. This is one of the few products where I can see the difference in my face and I've recommended it to everyone and everyone had great results from it. It reduce the lines on your face and clear any imperfection.. It was very hard for me to find a serum that was both anti-aging and soothing to the skin so I don't breakout. After the first week of using this, my face was completely clear and dewy.

This is by far the best serum from La Mer. The texture is very milky and sinks into your skin right away. It's great for both day and night and it kind of creates a soft canvas for your lotion/cream. I've noticed when using this serum during the day, I don't get as shiny as if I were to use another serum. This is one product I will always recommend to anyone that is looking for something anti-aging where you can see the results.

So worth the money!

Regenerating Serum is $260

The Radiant Serum:
This ultralight gel serum boosts skin's ability to reflect light.

The Radiant Serum illuminates the complexion immediately on contact, awakening a brilliant new clarity. Targeted skin tone correctors dissolve the look of discoloration. Water borne anti-oxidants help skin remain looking more even and bright into the future.

La Mer's Radiant Waters smooth away dull surface cells that obscure light. Pores are purified and refined. Exclusive marine extracts firm and plump skin's appearance, breathing life into the complexion.

I've tried this serum many times. I like it, but I don't love it. The texture is kind of sticky and and it dries on your skin leaving a strange texture for your lotion/cream to go on. The main reason for my ambivalent feeling about this serum is the fact that I didn't notice any results from it. Originally, I thought I would like this more than the Regenerating Serum because this one is supposed to purify the pores and refine the skin and get rid of discoloration, but it didn't do any of that. Actually, the regenerating serum gets rid of breakouts more than this and does a better job at evening out the skin tone.

I really don't see a reason buying this over the Regenerating since they are the same price. I can see people using this for the day and the regenerating at night, otherwise, just use the regenerating.

Verdict: Try it
The Radiant Serum is $260

The Lifting Intensifier:
This targeted treatment utilizes a mesh-like matrix containing Blue Algae Lift Ferment™ and other key ingredients to help skin promote its natural collagen and elastin network where support is needed most. It instantly tightens skin's surface and works over time to "train" skin to sustain a smooth, resilient, more lifted appearance.

First off, I want you to know I don't have a lot of visible wrinkles that needs to be fixed other than expression lines, so I can't give you a feedback on if it actually lifts the skin. However, a friend of mine tried it and said she really likes it, but still prefers the Regenerating Serum.

The Lifting Intensifier used to be sold as a duo along with the Lifting Serum, but I guess with all the new serums that are obviously doing better, they got rid of the Lifting Serum and just kept this one. I don't really like the texture of this serum. It is very sticky and it leaves a sticky film on the skin and for some reason, I feel like my skin cannot breath under this serum. I also noticed I am more prone to breakout when I'm on this serum. So this is not exactly my favorite one.

As for lifting, I don't really feel it personally. I am not sure I will come back to this and invest the money when Regenerating Serum is far superior. Also, this is more of a targeted treatment than for the entire face....though I used it for my entire face!

Verdict: Try it...maybe. 
The Lifting Intensifier is $155

La Mer also came out with a Brightening Serum, which I've used and will write a review soon (don't buy it, it's not that good).

The La Mer Concentrate is amazing for scars. Way better than ScarsGuard and Merderma. It's great for the face, too, but for $400, i think you should just save that for scars.